La dynamique s’articule autour et à partir d’un « état présent » en allant vers un « état désiré » et en utilisant les ressources passées, présentes et à venir (imagination) de la personne. Techniques héritières des thérapeutes américain, notamment Milton Erickson.

La PNL permet d’accéder à une compréhension fine des individus afin d’accéder à la façon dont ils se perçoivent, dont ils perçoivent leurs problématiques et ainsi proposer des protocoles adaptés à l’atteinte de leur objectif.

Chaque individu se représente le monde, soi, les autres mais aussi sa problématique sous un angle de vue qui devient sa propre réalité et qu’il subit par la suite.

Les croyances limitantes que la personne cultive de manière inconsciente sur elle-même et sur son environnement peuvent générer un état de souffrance et des comportements dysfonctionnels. 

 

La thérapie va alors s’attacher à les corriger en s’appuyant sur des outils et techniques qui aident à développer des comportements de réussite.

De la famille des thérapies brèves, elle privilégie le « comment » au « pourquoi » et propose avant tout de mobiliser les ressources.

Une fois les pensées et les comportements perturbants ou limitants mis à jour, il devient alors possible de les modifier.

 

La PNL permet, par un décodage de stratégie, de comportements, de prise en compte des valeurs et des croyances, de vous ouvrir à d’autres représentations toujours en adéquation avec vous-même mais plus adaptés pour l’atteinte de votre objectif.

Cette méthode tend à faciliter :

La connaissance de soi

L’accès aux ressources présentes et déjà acquises par la personne

La création de nouvelles ressources

La transposition d’une ressources, d’un contexte (ex : personnel) à un autre (ex : professionnel)

« Ils pensaient que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »

– Mark Twain –